Eco-habitatHabitat bioclimatique

Les principes de l’écohabitat

L’écohabitat est ce qu’on pourrait appeler un bâtiment « vert », qui n’a pas un impact négatif sur l’environnement qui l’entoure, et qui se sert d’éléments naturels pour fonctionner, tout en produisant parfois sa propre énergie. C’est un concept qui évolue et s’améliore avec les années et les avancées technologiques. De nos jours, il est difficile de parler de ce genre de bâtiment sans considérer l’utilisation du bois comme matériau principal. La maison en bois est saine, naturelle, chaleureuse, et surtout faite en matériau renouvelable.

écohabitat

L'idéal serait que même le lit mezzanine taupe, chic et astucieux de votre enfant soit en bois. C’est pour cette raison qu’elle est considérée comme l’écohabitat par excellence. Pour que ce type de maison soit réellement écologique, il faudrait que les matériaux proviennent de la région même, évitant ainsi les coûts liés au transport. Avant de vous lancer dans la construction d’une maison de ce type, rapprochez-vous de professionnels qui sauront vous donner les indications appropriées et vous accompagner dans le processus. Lorsque vous optez pour l’écohabitat en bois, ce matériau peut être associé à d’autres afin de bien isoler le bâtiment. Ce sont notamment le chaume, la paille, la chaux, la pierre de taille, etc. la géothermie et les panneaux photovoltaïques peuvent également être associés afin d’optimiser le rendement énergétique du bâtiment. Vous pouvez également envisager de vous servir de la brique en terre cuite ou monomur pour le gros œuvre. Afin d’assurer le confort et fournir une bonne qualité d’air aux habitants de la maison, les matériaux et équipements utilisés sont ceux approuvés par les organismes spécialisés comme les labels Quali-Enr, « Bâtiment Biosourcé », etc. Avant de se lancer dans la construction selon le mode de l’écohabitat, il est important de mener des études sur le terrain, l’implantation, l’environnement, etc. Ces dernières permettront d’évaluer les ressources dont vous aurez besoin pour optimiser les économies d’énergie. Étudier la topographie du terrain permet par exemple de savoir si l’on peut ou pas utiliser les énergies renouvelables. En travaillant avec des professionnels, vous pourrez également déterminer l’orientation à donner au bâtiment, la qualité des vitrages, l’isolation, et mettre en place une approche bioclimatique. Il s’agit de définir ses prochaines conditions de vie, tout en optimisant les énergies disponibles. En termes de prix, une maison écologique coute entre 10 et 20% plus cher qu’une maison traditionnelle. Toutefois, sur le long terme, elle permet de réaliser des économies substantielles.


 

|Contact |Reproduction interdite : Eco-habitat.fr